assez de futilités, posons les vraies questions. (ou comment meubler un dimanche de flème avec une note de merde faite il y a 3 jours)

Publié le par tibou

Bon, c'est pas le tout de parler de trucs sans importance, il y a quand mêmes des choses graves qui se passent pratiquement à côté de chez nous et nous, que faisons nous? RRRRien. Tiens, j'apprends il y a quelques jours après-midi que Britney Spears demande le divorce, et tout le monde s'en fout. A part Greenpeace, parce que ça fait une baleine de plus bientôt en liberté, en plus elle a déjà pondu 2 fois, c'est tout bénef. Ah et ce gros mesquin de Cubik me souffle dans mon oreillette que lui aussi s'est intéressé à Britney (mais bon, c'était à peine un baleineau à cette époque (Britney, pas Cubik)), ce qui en fait un beau membre honoraire de la SPA, il va être heureux.


Et c'est pas tout. Non franchement, arrêtons un peu de nous voiler la face avec la Corée du nord alors que les Autrichiens ont décidé de ne pas utiliser la Porsche 911 que la firme leur avait gracieusement offert, sous le fallacieux prétexte qu'elle n'a que deux places, et que si elle est vachement bien pour jouer aux Jackys et attraper les chauffards en faisant hurler le William Saurin, ben ils se retrouvent un peu beaucoup comme des crétins dans le dedans d'eux-mêmes (et même un peu dehors aussi) quand il s'agit de ramener le dit chauffard au poste... Sans compter qu'il fait un peu trop froid en Autriche pour le petit moteur délicat de l'Allemande... C'est ballot quand même.

On croirait pas, mais un flic Autrichien, ça réfléchit, et ça, ça fait froid dans le dos.

On peut pas penser à tout, hein.


Ehhhh, ouais, on nous cache des choses. Qui penserait que derrière de minuscules fadaises comme le conflit Israëlo-Palestinien qui n'en finit pas de ne pas finir (je me comprends) se cache une véritable révolution dans le prêt-à porter féminin, j'ai nommé le soutien-gorge/sac à courses. C'est Triumph qui a trouvé ça, du coup finis les oublis de cabas, on les porte sur soi. Bon, l'histoire ne dit pas s'il y a un ramasse-miettes incorporé au sac pour éviter les irritations mamelonnaires (oué j'invente des mots, c'est comme ça) et la prise de poids intempestive du compagnon de la donzelle par ingestion de produits comestibles en plus du mordillage habituel des dits seins...


Tant de questions capitales sans réponses, tant de faits alarmants et on nous bassine avec la montée du terrorisme, non mais de qui se moque-t-on? On s'étonne après que la suspicion et la paranoïa règnent en ce monde, mais quand on voit des trucs comme ça...


Publié dans tiboudblog

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article