la connerie vaincra !

Publié le par tibou

C'est décidé, je commence un grand concours, alors remuez vos méninges, bande de mous du bulbe, va falloir faire chauffer la matière grise.


Avec Cubik, avant-hier, on se disait quand même que certains posteurs de commentaires se foulaient vraiment la nenette pour nous pondre le proverbe le plus pourri et le plus convenu de la création (après, était-ce intentionnel de leur part, était-ce le fruit d'un génie méconnu, celui du proverbe à la con, était-ce seulement histoire de chier leur lien sur le blog d'un autre, ou alors étaient-ils tout simplement incapables d'autre chose que de balancer une grosse platitude, une manière de crier "ohéééé" en battant des bras, mais sur la partie comm d'un blog... ?


Or donc, me suis-je dit en mon for intérieur, et ai-je gueulé à l'oreille virtuelle de mon demi-belge préféré, pourquoi n'organiserions nous pas un super concours du proverbe le plus pourri, le plus inepte et le plus plat (le tout restant en rapport avec la note postée, bien entendu)? Ce à quoi il m'a répondu en substance : "tu te démerdes avec tes idées à la con, moi je veux bien relayer, mais tu te taperas la honte tout seul". Ce ne sont pas ses mots exacts, mais l'esprit est bien là.

L'enculé.

Donc je me démerde.

Après tout, l'espace des commentaires est souvent là pour que nous fassions preuve de notre crétinisme ambiant, alors autant l'encourager, et même le récompenser. J'envisageais de mettre un handicap à certains qui partent avec trop de connerie d'avance, mais bon, finalement, ChrisB concourra dans la même catégorie que les autres, après tout, je ne vais pas pénaliser le seul talent naturel de ce jeune homme par ailleurs désespérant (non, ChrisB, ne me remercie pas, reconnaître les qualités chez les gens, c'est mon talent naturel à moi).


Bon, alors les règles sont simples. Déjà, vous avez jusqu'à Lundi 20 novembre. Vous pouvez utiliser n'importe laquelle des notes de ce blog, y compris celles encore en gestation dans mon cerveau fumeux. J'accepterai une participation par personne et par note. Signalez votre participation à l'aide de cette subtile phrase codée : (ciel, j'ai égaré mon carburateur), entre parenthèses. Je comprendrai à demi-mot. Seront pris en compte les commentaires répondant à ces critères et seulement ceux-là.


Bien, entrons dans le vif du sujet, maintenant. Le but du jeu : me trouver la citation, le proverbe, la devise la plus débile, plate, inepte, conne, que la terre ai jamais portée, mais avec au moins un rapport minimum (il faut que je le perçoive, quoi, même s'il est lointain) avec la note postée au dessus (''pluie en juin, mange ton poing'' (le Papé, Jean de Florette. Ehhhh oué) sous la note sur les Pogues, par exemple, ça marche pas). Les fameux proverbes de votre pécroute de grand-père sont bien sûr acceptés et seront appréciés à leur juste valeur.


Le gagnant sera celui qui m'aura le plus surpris ou le plus fait rire, ça dépendra de mon humeur. Peut aussi gagner celui qui m'aura le plus désespéré. Comme ça, Claude aussi a sa chance.


Le prix, maintenant, sera un disque que j'ai en double, et que je considère comme un des tous meilleurs de ma discothèque (ce qui, j'en conviens, ne veut pas dire grand-chose). Si l'un des concurrents se démarque par sa propension à me faire soupirer de désespoir, il sera l'heureux winner d'un lot surprise (que je ne peux décemment pas qualifier de superbe, désolé).


Vous êtes prévenus.

Publié dans tiboudblog

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Niels 11/11/2006 11:34

(ciel, j'ai égaré mon carburateur)
Novembre, mange avec Cubik.
Hiver, pas diététik.  

Miss Blablabla 10/11/2006 15:30

Le pire ennemi de la femme n'est autre que la femme.

Le PBE 10/11/2006 15:23

Rien ne sert de concourir, il faut répartir les points. (ciel, j'ai égaré mon carburateur)

cubik 10/11/2006 14:49

(ciel, j'ai égaré mon carburateur) ah les cons, ça ose tout >)

ChrisB 10/11/2006 14:38

A voté :o)