Vénusia partouze avec Ken le survivant.

Publié le par tibou

Si avec ça je suis pas référencé par les moteurs de recherche, je me bouffe une couille.


Après que la Bête est partie en début d'après-midi ce dimanche, je ne sais pourquoi, j'ai comme eu un coup de mou. Du genre liquéfaction totale. C'est donc une espèce de blob avec quelques cheveux et une barbe qui s'est retrouvé devant le PC. Après avoir évité à la dernière seconde le piège vicieux que Folie Privée a sournoisement mis dans un post-it auquel j'adhère à 100% par ailleurs, je me suis retrouvé à faire ce que je fais toujours quand j'ai tellement la flemme que même lire un blog me prend trop d'énergie: je cherche un site d'émulation de vieux jeux vidéos de ma folle jeunesse et j'en télécharge ¾, qui presque invariablement me déçoivent. Mais là, j'ai décidé de tabler sur du lourd, un truc qui ne peut décemment pas perdre de son attrait, c'est-à-dire Tétris.


Sauf que Tétris, c'est encore plus le Démon que la Bête. Un potentiel d'addiction à peu près aussi élevé que celui du Nutella sur une femme normalement constituée. Le mal incarné. Une arme redoutable, probablement créée par la C.I.A pour prendre le contrôle de l'univers, parce que c'est plus discret qu'un Golgoth (Véga, il avait rien compris, au lieu d'envoyer son Golgoth 192 et ses 14 pauvres soucoupes volantes qui se faisaient invariablement dézinguer à coup de corno fulgur et d'astéro hache par Actarus et Alcor avant leur partouze dominicale avec Vénusia , il leur filait à chacun une Game Boy et le tour était joué. Les ET, quand même, c'est rien que des pas intelligents cons de la tête.) Et moi, comme un gros bête, je me jette dans la gueule du loup, tel l'agneau naïf.


Je le savais, pourtant.


Parfois, je doute de mes capacités mentales.


Ce qui devait donc arriver arriva, au bout de 4 heures de jeu non-stop (à part pour satisfaire quelques envies vitales), le blob devant le PC n'en était même plus un. Une vague flaque visqueuse décrirait à peu près correctement mon état physique et mental. Tétris, c'est un peu le Sudoku sur console (sauf que le Sudoku c'est tout naze). Les règles se captent en 2 secondes, les actions sont super répétitives, pour bien cartonner, faut débrancher son cerveau et se mettre en pilote automatique... Bref, l'outil parfait de décébré... Dérécé... pour que les gens ils réfléchissent pus et qu'ils soient tout vides dans leur tête et après on peut y mettre qu'est ce qu'on veut, comme du Nutella par exemple. Il avait raison, Ken le survivant : Nous sommes morts et nous ne le savons pas encore (et ciel, j'ai égaré mon carburateur) .


George Orwell, tu n'étais qu'un optimiste béat.


 

Et je suis quand même vachement fier d'avoir trouvé un lien entre ma note et mon titre. Vive moi, tiens.

Publié dans tiboudblog

Commenter cet article

Pescalune 06/08/2008 17:48

bravoje cherchais de qui Venusia était la fiancée et, grâce à toi, j'ai trouvébonne continuation a ton reccord de tetris...as tu essayé chicken invader?c'est pas mal non plus....merci encore de ton infops: en effet, tu es bien référencé

tibou 13/11/2006 17:03

ces rebuts de la consommation de masse ne passeront pas par moi !en plus ils sont moches.et ils puent du cul.

cubik 13/11/2006 13:12

vivement que t'essayes les pokemons >)