Démon bonus

Publié le par tibou

Il faut que je te dise. Samedi, j'ai été invité par ma belle soeur sous le fallacieux prétexte que c'est son anniversaire. J'aurais du me méfier, c'était louche dès le départ, ma belle-soeur étant accessoirement la mère de la Bête. Mais si souviens-toi :


Lui-même.


Elle avait donc un plan machiavélique en tête, plan consistant à écraser comme une merde ce dimanche pendant que son Tiboudbeauf nettoyait celle du cucul de son fils.


De merde.


L'enculée.


Mais je reprends du début, hein, parce que je vois bien que tu es largué et après tu vas me reprocher de tout faire dans l'obscur même pas clair pour faire mon ptit con de gars qu'aime quand les gens ils comprennent pas et après il sirote des margaritas avec ses potes en se foutant de ta gueule.


Alors que pas du tout.


La veille, parce que je te la fais chronologique et simple et tout (et non, je te prends pas pour un con, je bois même pas de margaritas, c'est dire). Donc, on arrive avec les cadeaux et les coquetiers (comprenne qui pourra), et bien entendu, dès que j'entre, qu'entends-je, qu'entends-je ? J'entends-je un gosse qui éternue.


C'est mal barré. Je souris quand même, de mon sourire ''j'hypocrise à mort, mais dans la joie, la gaieté et la détente de tout mon être''.

Mon frère me demande si je suis constipé. J'élude habilement la question, tout en maudissant la perspicacité des cons, en posant celle qui me brûle les lèvres depuis que je suis entré : ''et ton chiard charmant bambin, comment va-t-il?''


''_M'en parle pas, il a la crève depuis ce matin, ça allait tout bien hier, et là il crache des glaires toutes les deux minutes et il chouine tout le temps.''


...


Je commence à avoir des sueurs froides. Il est donc en mode ''Satan''. Il va falloir être fort.


Heureusement, il va vite au pieu, de toutes façons ses géniteurs sont là, ils se démerdent avec, faut pas déconner. Soirée familiale, avec ce que ça comporte comme conneries proférées, comme bouteilles éclusées et comme surprises super de la balouze présentées. Le frère de la belle-soeur a amené sa copine, fille d'un gros ponte du pétrole français au Qatar (Claude, t'es trop con, tu l'as laissée passer celle-là, franchement...), on parle croûtes, ménopause et caca, bref des sujets passionnants comme seule une réunion familiale en Moselle peut en fournir. Je me demande si je n'ai pas une certaine influence sur les discussions depuis ma super maladie...


Ma méfiance s'endort, la salope, en même temps que s'évanouit sous nos yeux la forêt noire de 5 kilos (dont 4 de beurre) qui nous fait office de dessert.


Pourtant, le doute aurait dû me titiller le cervelet quand je les ai entendu dire qu'ils allaient faire la grasse mat' en sortant la gnôle. Mais non, moi, comme un con, je rigole avec le grand-père de la belle-soeur. Je me mettrais bien des baffes.


Ce matin, donc. Réveil difficile. Un ''IIIIIIIIIIH'' aigu me vrille les tympans. Je songe d'abord à la chasse d'eau qui fait un peu un bruit de missile sol-air fonçant sur sa cible quand elle est en forme. Je songe à présenter ma façon de penser à l'importun à coup de tatanes bien polis dans son fondement, avant de réaliser que la force n'est pas avec moi aujourd'hui. L'intelligence non plus d'ailleurs, mais là j'ai l'habitude.


Mais non, ce son-là est reconnaissable entre tous.


La bête a faim.

Les ronflements en stéréo que je perçois (enfin, qui font vibrer les murs de la baraque, plutôt) me font penser qu'aucune aide ne viendra, ni des parents indignes du môme, ni de la grand-mère infirmière puéricultrice-directrice de crèche ''que je sais m'occuper des gosses moi ptit con mais là je pionce alors tu me lâche la grappe''. En d'autres termes, c'est ''démerde-toi land''. Je commence à comprendre pourquoi j'ai été invité.


J'aurais dû laisser les coquetiers à la maison, définitivement.


J'entre avec circonspection dans sa chambre. Le bruit qui s'accorde tellement bien à mon mal de crâne que c'en est une merveille, enfin je me comprends, est insupportable. Disons le. Première étape, donc, lui faire fermer sa grande gueule.


J'allume la lumière. Fatal error, man. La lumière ça éblouit, ça fait mal aux yeux, ça fait chialer. En tous cas chez lui, ça double les décibels de ses cris.

Je reste calme, tu me connais, maintenant, je sais gérer et tout. Je ne mets donc que 5 minutes à peine avant de trouver la totosse qui se trouvait devant moi, et je n'ai foutu par terre que la moitié de la chambre.

Je m'étonne moi même de ma sérénité


Fort de ces capacités hallucinantes, j'approche du machin qui a arrêté de crier dès qu'il m'a vu. Il a son sourire de fourbe. Et la morve au nez. Ah mais attention, je ne parle pas d'un ptit filet transparent que j'en rirais de soulagement, non. Je parle d'un opercule séché qui lui bouche les deux narines, maronnasse, que même au marteau piqueur ça doit être super simple à enlever. Tu m'étonne qu'il gueule tout ce qu'il a, le machin.


Bon, j'ai besoin d'équipement. Je me souviens alors des bons conseils d'Hannibal Smith dans l'agence tout risques (j'ai les références que je peux et je t'emmerde). Préparation, organisation.


Sérum phy. Check.

Coton-tiges. Check

Table à langer. Check.

Gosse. Check


Bien. 1 : Gosse sur table à langer. Ça c'est facile, et dans sa grande bonté, il n'éternue que deux fois sur moi pendant l'opération.

2 : sérum phy sur l'opercule de morve, histoire de ramollir tout ça. Il aime pas. Une joie sadique m'envahit, un peu comme quand je lui ai pris la température il y a deux semaines. Mérite que ça. Gestes sûrs, limite pros. Demain, je fais auxiliaire de crèche sans soucis, tellement je m'impressionne.

3 : Déblayage de la morve. Il aime encore moins. Je me reçois en pleine face son arme secrète qu'il a du apprendre de son maître chinois centenaire sous les chutes du Xian-Te-Xiou au Tibet, j'ai nommé le cri qui tue. Ou alors il était livré avec. En tous cas, c'est efficace, pas de doute. Mais moi aussi j'ai de la pratique, sans parler du fait qu'il m'a déjà fait le coup et que je suis sourd de l'oreille droite depuis. On m'a pas comme ça. Maintien de la tête en place d'une main, extirpation de la substance maintenant gluante de l'autre. J'ai l'impression de jouer au docteur maboul, dès que je touche le nez, le neveu de l'Enfer fait BIIIIIP.


Ou plutôt WWAAAAAAAAAAAAAAAAHHH! Mais c'est pour le bien de la comparaison, tu me pardonnes. Si.


Fini. En a peine une demi-heure. Je regarde Hannibal Smith allumer un de ses barreaux de chaise et mettre sa main sur mon épaule.

''J'adore quand un plan se déroule sans accroc''

A ton service, mec.

Bien sûr, c'est à ce moment qu'une voix me fait sursauter, celle de la mère du ptit gars, à peu près aussi vrillante que celle de son fils.

''Oooh, tu l'as nettoyé et tout? Mais fallait pas, t'aurais du nous réveiller''

Apparemment, elle n'a pas conscience qu'il y a 5 minutes encore, un 15 tonnes lui roulant dessus lui aurait à peine fait tressaillir une narine.

C'est décidé, je reprends les coquetiers, bien fait pour sa gueule.


Pour ta gouverne et aussi parce que j'aime te faire rire, petit(e) canaillou(te), sache que depuis 4 jours, j'ai un rhume de derrière les fagots, avec fièvre et tout le tremblement.


Je crois que ce n'est pas la peine de lutter, le démon m'aura à l'usure.

Publié dans la Bête immonde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

tibou 01/12/2006 13:57

si tu les connaissais, tu saurais qu'ils sont pas assez malins pour ça :)

Thorn 01/12/2006 11:59

Ha ha ! Tu t'es laissé avoir par ce grossier stratagème !

tibou 01/12/2006 10:50

susie> ca m'étonne pas de toi tiens, tu laisserais un pauvre bébé tout triste chialer tout ce qu'il a, cruelle femme!Thorn> vu le boucan qu'elle faisait, ca m'étonnerait beaucoup :o)

Thorn 01/12/2006 10:33

Je suis sûre qu'en fait, la mère a parfaitement entendu, mais qu'elle a attendu que tu t'en sois chargé pour se lever de manière totalement innoncente...

Susie 30/11/2006 21:21

Punaise, moi je fais pas ça pour mes neveux! Même pas pour mon filleul. Ma frangine elle a fait des gosses, elle assume hein. Je suis là juste pour les pourrir gater (avec des joujoux qui font plein de bruit qui plus est - la balle télétubies qui fait "weeeeeeeeee" à chaque fois qu'elle bouge est un de mes préférés). Par contre, ma soeur, elle dit qu'elle se vengera et me demande régulièrement quand "je m'y mets"... Euh j'va attendre encore un peu je crois :o)