Ami MICIdaire, fais ton coming out!

Publié le par tibou

Aujourd'hui, on va parler d'un truc super bien, tu vas voir, t'es pas venu pour rien. Sans doute as tu remarqué, toi à qui rien n'échappe, toi qui traque la moindre info disponible sur tout, toi si intelligent que tu as su remarquer l'intérêt profond de mon blog, toi mon gentil crétin, donc, que depuis pas mal d'années, c'est la prolifération des journées dédiées à ceci ou cela. Alors certes, la journée du sida par exemple (ces jours-ci, peut-être même aujourd'hui), ça peut être important. On sera plus circonspect pour quelques autres que je ne nommerai pas parce que je tiens à garder leur dignité, et pis j'ai la flemme de chercher sur internet, d'autant plus que ma connexion déconne à pleins tubes.


Tout cela pour te dire, à toi si prompt pourtant à dégainer ton ami Google, que tu es probablement passé à côté d'une journée magique, j'ai nommé la journée Nationale des MICI, qui a eu lieu le 7 octobre.


Ça en jette, hein? Ça envoie le pâté, dirais-je. Mais qu'est ce que c'est donc que la Journée Nationale des MICI, et qu'est ce que c'est donc qu'une MICI, hein, qu'est ce que c'est donc ? Me demanderas tu, toi qui possède cet insatiable appétit de savoir (proportionnel à ton incapacité à faire des phrases grammaticalement correctes, je le crains ). Sache, tout d'abord, que moi, qui te parle à travers ce fantastique outil qu'est l'ordinateur (enfin, le tien, hein, parce que le mien, il commence à me les briser menu), je suis MICIdaire. Oui, et même que je te bassine avec ça depuis la réouverture de ce blog, c'est dire.


MICI, c'est un joli sigle qui ne veut certainement pas dire Mur Interdit aux Cons Irradiés, comme tout être sain d'esprit pourrait le croire, mais bien Maladies Inflammatoires Chroniques de l'Intestin. Ils ont bien fait d'en faire un sigle, c'est plus glamour. En clair, l'adage Poolvoerdien ''Je chiais la nuit, je chiais le jour, je chiais partout je chiais toujours'' a été pensé pour nous.


Alors les gars qui ont créé cette journée, ils ont pas fait les choses à moitié, hein. Ils font péter (huhuhu) le site internet et tout, tout clair, hein, pas un brin de marron dedans, pas de mauvais goût, avec des témoignages de gens qu'ils sont tristes d'avoir ça, c'est le calvaire de leur vie (d'ailleurs, toi, Sylvie, 28 ans, toi dont les cheveux ont enflammé mon coeur ( oui Cubik, pas que le coeur, je devance, je devance), maile moi, on a des choses à se dire. Ou on se retrouve dans les cabinets de ton choix).


Ah merde, moi je croyais qu'on allait la commémorer, la maladie, ce jour-là. Je voyais déjà une procession de MICIdaires (j'aime bien ce mot, oui) se tenant par la main, un pot attaché au cucul, chantant un hymne au caca. C'est vrai quoi, on s'en plaint toute l'année, de ce truc, alors au moins une journée, vénérons-là, portons-là au nues, faisons une Shit Parade avec revente du fumier produit ce jour-là. Les bénéfices auraient été à la recherche, et tout. Et puis des concours de lancer de glaires, un pique-nique géant dans les toilettes publiques, un hommage poignant à celles qui nous supportent au quotidien sans broncher et qui deviennent aussi rares que les tigres blancs de Sibérie, j'ai nommé les dames-pipi, Wonder Journalist nous ferait un wonder-reportage : Les Mici à Tbilissi (tu remarqueras la rime riche), notre Super-photographe nous sortirait un super-caca-book, bref, nous ferions ressortir ce petit gamin bloqué au stade anal qui réside en nous et ne demande qu'à s'exprimer pleinement.


Mais les créateurs de la Journée Internationale des Mici, ils ont pas vu les choses comme ça. Eux, ils ont ouvert une ligne téléphonique, fait des conférences, posé des affiches dans les cabinets des gastroentérologues et posté des stands d'accueil.


S'ils ont eu 5 minutes dans le magazine de la santé au quotidien sur France 5 et un reportage de France 3 Ardèche, ils peuvent s'estimer heureux. Alors qu'avec mon programme, c'était PPDA, la gloire du caca sanglant dans la face de la ménagère, 220 000 culs larguant leur fruit sur la caméra. Un symbole magnifique.


Non, eux ils voient petit.


Enfin, à leur décharge, il faut dire que la plupart des MICIdaires (oui, je l'adopte, allez) en ont honte. Ils le cachent, prétendent avoir une gastro lorsqu'ils vont chez des amis (enfin, lorsqu'ils peuvent y aller), éludent les questions ou remarques gênantes posées par leur compagnon/compagne (''Dis, je ne suis pas contre un peu de piment dans notre vie sexuelle, et la nouveauté ne m'effraie pas, mais tu préviendras la prochaine fois que tu voudras faire dans la scatophilie, je mettrai des vieux draps.'') . Alors pour la Shit-Parade, je crois qu'on pourra repasser. C'est dommage.

Moi, c'est la première chose que je dis, ou presque, quand je rencontre un inconnu. Limite je serais chiant avec ça (re-huhuhu). C'est ma manière à moi de mettre les gens devant le fait accompli. Tu as peur de mon caca? Ben tant pis, on aurait pu faire plein de blagues drôles pourtant, je t'aurais appris à retourner en enfance, ça aurait été cool. (d'ailleurs, à ce propos, je remercierai celui d'entre toi, lecteur, qui me trouvera un T-shirt portant la mention suivante : ''La recto-colite? Le bonheur des anorexiques''. Merci d'avance, et en m'excusant auprès des anorexiques. C'est quand, votre journée, à vous?). Mais la merde, c'est mal vu en société, on te regarde bizarrement quand tu en parles, et encore plus quand tu en ris. Autant dire que les MICIdaires, on les aime pas trop. En plus ils ont des régimes alimentaires à la con, on peut rien leur faire avaler, ces crétins.


Alors autant dire que la prochaine journée nationale (le 29 septembre prochain, si t'as envie de nous tenir la main. On se la sera lavée avant, promis), ils ont intérêt à la faire spectaculaire, les organisateurs. Marre d'être poli, hein, on emmerde les cons. Après tout, la nature nous a donné une arme de destruction massive en ces temps d'incitation à l'asceptie générale, utilisons-là.

Publié dans tiboudblog

Commenter cet article

auroress 09/12/2006 00:06

on est tous des MICIdaires !

tibou 02/12/2006 23:22

je suis ptetre fatigué, mais tu viens de me faire renverser mon verre d'eau tellement ça m'a fait rire, c'es deux ptits mots.je te hais.

ab6 02/12/2006 22:31

et merde.

tibou 01/12/2006 20:41

Phil> je ne voudrais pas prendre la place d'un éminent lorrain. Et la merde, je la vis :)Ma crétine d'honneur> Si tu veux, on peut aussi te trouver les mêmes chapeaux qu'Elizabeth à la place de la couronne...

Crétine d'honneur 01/12/2006 20:25

J'espère que tu ne m'as pas nommée Crétine d'honneur pour me faire reine de la parade hein! Non pas que troner sur le char d'honneur me rebute - non non, je pourrais assurer comme un bête pour le secouage de main à la Elizabeth II -  je crains juste un peu que la couronne ne nuise à la santé vigoureuse de ma chevelure resplendissante...